Jean Seitlinger

Jean SEITLINGERJean Seitlinger est issue d'une famille modeste de Saint-Louis-lès-Bitche, village ouvrier de Moselle. Il parvient cependant à faire des études et devient tour à tour professeur d'anglais dans un lycée français en Autriche et avocat au barreau de Sarreguemines (Moselle).

Sa langue maternelle est l'allemand. Ce n'est qu'à l'école qu'il apprend le français. Jean Seitlinger soulignera d'ailleurs à plusieurs reprises durant sa carrière politique la chance qu'il a eu de naître dans un environnement bilingue. Sa maîtrise parfaite de l'allemand et de l'anglais lui a permis en effet de se spécialiser à l'Assemblée nationale et au Parlement européen dans les relations internationales.

De 1956 à 1997, sous l'étiquette du CDS, il a été l'un des principaux acteurs de la vie politique de l'est mosellan. Il a fondé le Centre d'études européennes de Scy-Chazelles en Moselle et est actuellement membre du conseil d'administration de la Fondation Robert-Schuman dont il est l'un des fondateurs. Il a en effet rencontré Robert Schuman au début des années 1950 dont il devient très proche, à tel point que Robert Schuman lui propose d'être sur sa liste aux élections législatives de 1956, permettant ainsi à Jean Seitlinger d'être élu député pour la première fois à 31 ans, devenant ainsi l'un des plus jeunes députés de la législature.

Vice-Président de la Commission des Affaires Étrangères de l'Assemblée nationale à plusieurs reprises, il est l'instigateur du deuxième sommet des chefs d'État et de gouvernement des États membres du Conseil de l'Europe qui s'est réunit les 10 et 11 octobre 1997 à Strasbourg.

l'infirmière

cdi