Les métiers de l'armée de l'air se présentent aux "DP3"

dp3 phalsbourg 2

Les élèves de 3ème de l'option découverte professionnelle (DP3) se sont rendus sur la base du premier régiment d'hélicoptères de combat de Phalsbourg à l'occasion d'une animation sur les métiers de l'armée.

Les élèves ont ainsi pu prendre contact avec les professionnels de la défense mais aussi voir de près du matériel militaire de tout premier ordre et en apprendre davantage sur le fonctionnement et l’'organisation d'’une base militaire.

« Cette visite a toute sa place dans l'’option de découverte professionnelle » commente M.Peiffer, professeur d’'histoire. "L'armée de terre offre une large palette de métiers et le recrutement s'adresse autant à des jeunes sans qualification qu'à des diplômés. Malgré la réduction de son format ces dernières années, l'armée poursuit un recrutement annuel de près de 15.000 personnes afin de renouveler ses effectifs. Certains élèves se sont montrés fort intéressés par les perspectives d'embauche mais aussi par la réserve.»

Les collégiens ont pu rencontrer, discuter, échanger avec nombre de métiers représentés sur la base. Des métiers pas exclusivement réservés aux hommes ! Pilotes, mécaniciens, pompiers, contrôleurs aériens, maîtres-chiens, transmetteurs, conducteurs, agents administratifs sont nécessaires au bon fonctionnement de l'unité.

Les questions des élèves fusent sur les conditions du métier, les parcours de formations, leurs avantages et inconvénients, le type de missions effectuées (notamment au Mali). Mais ils se sont aussi intéressés à la vie même des militaires au quotidien.

dp3 phalsbourg 1

Par ailleurs, au-delà du contact qu’'ils ont pu avoir avec les militaires, les élèves se sont prêtés au jeu en enfilant pour les uns tenues de sapeurs pompiers, pour les autres uniformes et armes de fusiliers commandos ou encore équipements de maîtres-chiens.

Ils ont pu approcher de près et prendre place dans les hélicoptères exposés dans le hangar, notamment le Tigre, fleuron de l’armée française. Cet hélicoptère a impressionné les élèves par son coût (70 millions d’euros l'’unité), son armement (les missiles Hellfire d’une portée de 8kms), et son haut niveau de technicité.

Enfin, le groupe de collégiens a pu s'’exercer au déplacement de nuit avec des jumelles à vision nocturne et surtout chaque élève a pu prendre place dans les simulateurs de vol et de combat en hélicoptère.

« L'après midi n’'aura pas suffi » regrette Mme Stroh, professeur de français qui aurait préféré qu'’une journée entière soit consacrée à la visite. « Nous avons été fort bien accueillis et les explications des militaires étaient complètes et démonstratives. L'’offre d’information était si riche que nous n'’avons pas pu tout faire. » 

dp3 phalsbourg 3

l'infirmière

cdi