Le Bestiaire Poétique des 5ème B

images1Cette année, les élèves de 5ème B se sont essayés aux contraintes poétiques...

Tout au long d'une séquence, nous avons étudié des poèmes et ils ont écrit «à la manière de» différents auteurs en respectant les mêmes contraintes qu'eux.

Ils ont ainsi composé un « bestiaire poétique » : au Moyen Age, le bestiaire était un recueil manuscrit de fables, d'histoires et d'illustrations sur les animaux réels ou légendaires.

Un quatrain à la manière d'Apollinaire dans son "Bestiaire"

La chenille

Le travail mène à la richesse.
Pauvres poètes, travaillons !
La chenille en peinant sans cesse
Devient le riche papillon.

           

Le dauphin

Dauphins, vous jouez dans la mer,
Mais le flot est toujours amer.
Parfois, ma joie éclate-t-elle ?
La vie est encore cruelle.

 

                Le hibou

Mon pauvre coeur est un hibou
Qu'on cloue, qu'on décloue, qu'on recloue.
De sang, d'ardeur, il est à bout.
Tous ceux qui m'aiment, je les loue.

 

 

Ecrire un quatrain en octosyllabes (vers de huit syllabes) avec des rimes :

 

Ecrire à la manière de Desnos, "Les hiboux".

      Ce sont les mères des hiboux
      Qui désiraient chercher les poux
      De leurs enfants, leurs petits choux,
      En les tenant sur les genoux.

      Leurs yeux d’or valent des bijoux,
      Leur bec est dur comme cailloux,
      Ils sont doux comme des joujoux,
      Mais aux hiboux point de genoux !

      Votre histoire se passait où ?
      Chez les Zoulous ? les Andalous ?
      Ou dans la cabane Bambou ?
      À Moscou ou à Tombouctou ?
      En Anjou ou dans le Poitou ?
      Au Pérou ou chez les Mandchous ?

      Hou ! Hou !

      Pas du tout c’était chez les fous.

Ecrire un poème de six vers en jouant avec un son :

 

Ecrire à la manière de Desnos, "Le lézard".

      Lézard des rochers,
      Lézard des murailles,
      Lézard des semailles,
      Lézard des clochers.

      Tu tires la langue,
      Tu clignes des yeux,
      Tu remues la queue,
      Tu roules, tu tangues. (...)

 Ecrire un poème qui respecte la structure du poème de Desnos en créant des vers de cinq syllabes :

 

Créer un calligramme sur un animal fantastique...

Le papillon de Dorian

papillon dorian

La licorne de Justine

licorne justine

interligne

 

La licorne d'Amandine


Ses yeux de feu sont d’un rouge vif. Son regard profond et intense nous plonge dans l’infini.

Son pelage est un agneau tout doux, d’un blanc perle.

Ses ailes bleutées sont aussi longues que sa crinière dorée.

 La licorne aime s’amuser dans les prés, ou se refléter au coucher du soleil dans une cascade.

On l’appelle l’animal fantastique et merveilleux aux mille comparaisons.

Elle fait rêver les petits.
licorne amandine

interligne

 

 Le griffon de Canelle

griffon canelle

 

 Le centaure de Camille

centaure camille

interligne

 

 La licorne magique de Delphine


Elle saute dans les arc-en-ciel

Elle a la queue et la crinière multicolores
Sa robe blanche
Sa corne magique
Qui brille jusqu’à ses sabots d’or.

Elle broute les nuages
Elle fait rêver les petites filles
L’amie des fées
Elle qui galope avec les papillons
Dans les prés

 licorne delphine

  interligne

 

 licorne josephine

 La licorne de Joséphine

 

Quand j’étais petite et innocente, je pensais que les licornes étaient juste des chevaux multicolores avec une corne sur la tête, qui ressemblait à un cornet de glace renversé !

Pour connaître la vérité, je regardais dans des livres. Je vis que certaines étaient rose pâle avec une magnifique crinière blanche comme la neige. La couleur bleue habitait leurs yeux. Un arc-en-ciel se déposait sur chaque sabot de la créature fantastique. Ces gentils petits chevaux étaient multicolores !

C’étaient des animaux magnifiques : roses, bleus, jaunes, verts, violets ou encore argentés. Elles étaient simplement de toute beauté et semblaient d’ailleurs sympathiques. Elles avaient même des pouvoirs magiques ! Elles pouvaient faire apparaître une pluie de bonbons, une glace aussi grande qu’une montagne ou une petite pâtisserie. Mais elles avaient aussi un petit défaut : elles ne pouvaient résister à une friandise !

  interligne

 

 Le dragon de Noa


Le dragon est géant

Sa couleur est vert foncé
Il a deux grandes ailes,
Quatre pattes
Et une longue queue
Cette créature vole
Aussi vite qu’un aigle
Son corps est recouvert d’écailles
Il aime se baigner dans les grands lacs
Il est fort comme un titan
Il chasse pour nourrir sa famille
Son souffle brûlant l’aide à se défendre
Il habite dans une caverne
Cet animal terrifiant est majestueux

 dragon noa

  interligne

 

 yeti loic

Le yéti de Loïc Klam

 

Malgré ton caractère solitaire,
Tu es vif comme l’éclair,
Tu es blanc comme la neige,
Et tu passes ton temps à faire des pièges.
Comme un lapin, ton poil est très doux,
Mais tu vis au fond d’un trou.
Au bout de tes pattes,
Se trouvent des sabres
Qui détruisent ces pauvres arbres.
Tu fais une peur bleue
A ceux qui passent par ces lieux.
Seul dans les immenses montagnes,
Tu cherches une merveilleuse compagne
Blanche et douce
Comme un bain de mousse,
Forte et rapide,
Mais pas trop stupide.

 

 

Les Archives 2016-2017

l'infirmière

cdi